Boy Erased, le récit d’un ex-ex-gay

Dans son premier livre, Boy Erased, Garrard Conley nous ouvre les portes d’une thérapie de conversion américaine dont le but est simple : guérir de l’homosexualité.

En résumé

En 2004, Garrard a 19 ans quand ses parents apprennent son homosexualité. Pour ses parents baptistes ultraconservateurs, la décision est vite prise : il faut guérir leur fils ! Ils se tournent alors vers l’organisation Love In Action (LIA) qui promet la guérison des homosexuels et de faire d’eux de parfaits croyants hétérosexuels. Pour commencer, ils inscrivent Garrard à un stage de 2 semaines intensives de thérapie de groupe.

Dans le récit de cette histoire vraie, l’auteur nous montre comment il apprend à se détester en même temps qu’il comprend qu’il n’est pas attiré par les filles. Il nous fait également vivre les méthodes employées par cette organisation pour le mener à cette guérison qu’il espère tant. Malheureusement, ses compagnons de thérapie diminuent son espoir. Tous sont récidivistes. L’un d’eux, suicidaire, est même un cas désespéré.

Garrard s’en sortira-t-il ?

Qui est Garrard Conley ?

© Collin Boyd Shafer

Garrard Conley est né en 1985 dans une famille baptiste ultraconservatrice du Sud des États-Unis : l’Arkansas. Envoyé dans un centre de conversion dans sa jeunesse, il milite acftivement contre ces centres à sa sortie. Il écrit depuis pour le New York Times, TIME, CNN

Son premier livre, autobiographique, a été adapté en 2018 au cinéma. La même année, il crée le podcast activiste UnErased. Il voyage dans le monde entier pour faire interdire les thérapies anti-gay.

Aujourd’hui, il est marié à un homme.

Comment ce livre a-t-il atterri sur ma table de chevet ?

Par hasard, comme souvent. Je cherchais de nouvelles lectures à la bibliothèque quand mon mari me l’a tendu en me disant qu’il me plairait. Comme j’avais voulu voir le film, l’idée de commencer par le livre m’a paru évidente.

Malgré cette haine de soi qu’imposent ces thérapies, il s’agit bien d’un livre sur l’amour, sur des gens qui s’aiment, mais qui s’y prennent mal.

Mon timide avis

Ce livre est perturbant. L’auteur nous renvoie dans sa tête 10, 20 ans en arrière. Quand il participe à la thérapie de conversion, il veut être sauvé, pour avoir une vie normale. Il nous partage ses tiraillements entre ses envies et son besoin de guérir pour sa famille – sans laquelle il ne peut pas vivre. Il ne nous offre pas d’échappatoire, de distanciation. Il nous enferme dans cet enfer psychologique, comme il l’a vécu.

La lecture a été d’autant éprouvante pour moi que, comme beaucoup d’homos j’imagine, j’ai déjà ressenti ce dégoût de moi-même dans mon enfance, cette quête d’hétérosexualité, avant d’accepter qui je suis, résigné, puis fier. Le récit a joué avec ma corde sensible pour me faire ressentir ce que j’aurais pu vivre si, moi aussi, j’avais grandi dans le même environnement que Garrard Conley.

Ai-je aimé ce livre ? Non, parce que je n’aurais jamais voulu que Garrard Conley ait besoin de l’écrire. D’expurger son mal. De se battre contre le fléau des thérapies de conversion. Je n’ai pas aimé ce livre, parce que je refuse que ce genre de “stage” existe.

Bien sûr, il est nécessaire. Il est bien construit et bien écrit, et il m’a fait prendre conscience de combien des gens qui s’aiment peuvent être détruits par une institution qui les force à agir d’une certaine manière. Malgré cette haine de soi qu’imposent ces thérapies, il s’agit bien d’un livre sur des gens qui s’aiment, mais qui s’y prennent mal.

Devez-vous le lire ?

Je vous le conseille, mais il faut être dans une bonne condition psychologique pour réussir à se détacher de ce qui est raconté. J’ai moi-même parfois eu du mal. Si vous ne vous en sentez pas capable, le film suffira probablement.

Citation

— Tu savais que cet homme n’a qu’un diplôme de conseiller matrimonial ? m’a demandé ma mère. Comment est-ce qu’un conseiller matrimonial peut expliquer à mon fils comment être hétérosexuel ?

Boy Erased, Garrard Conley.

Où le trouver ?

En bibliothèque ou librairie, neuf ou d’occasion, numérique ou papier, avec les informations suivantes : Boy Erased, Garrad Conley, Éditions Autrement, 2016.

Laissez un commentaire

Vous l’avez lu ? Qu’en avez-vous pensé ? Avez-vous réussi à vous détacher du personnage ? Dites-moi tout en commentaire !

Bandeau pour le roman Tuer le bon gay

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas diffuse. Les champs obligatoires sont marqués d’un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.