Tuer le bon gay, sélectionné pour le Prix du roman gay 2021

Découvrez premier roman Tuer le bon gay, paru le 18 janvier 2021 aux Éditions Maïa, et sélectionné pour le Prix du roman gay 2021.

Présentation de l’éditeur

« Je ne suis pas un pervers, je ne suis pas un pervers, je ne suis pas un pervers… si je le répète assez, ça finira par être vrai, n’est-ce pas ? »

À trente ans, quand il constate qu’il a passé sa vie d’adulte à tenter de devenir quelqu’un qu’il ne sera jamais, c’est la crise. Il juge pathétique de croire qu’il deviendra auteur de best-sellers, quand il n’a jamais terminé un seul roman. Il doute du romantisme d’avoir épousé le premier garçon à lui avoir dit je t’aime. Il se demande ce qu’il fout quand il couche avec des inconnus dans le jardin du Louvre…

Coincé entre ce qu’il refuse d’être et ce qu’il ne deviendra jamais, une seule solution s’impose à lui : partir, à la recherche de qui il est.

Seul sur les routes de France, il devra affronter ses désirs, ses exigences et ses déceptions. Et peut-être alors, deviendra-t-il adulte.

Étienne Bompais-Pham est auteur, blogueur et critique de romans gay. Avec ce road-trip initiatique, il signe un premier roman résolument queer.

Commandez-le

Commandez-le auprès de votre librairie habituel ou sur le site de mon éditeur (frais de port offerts).

Avis de lecteurs

La capacité de l’auteur à nous emmener dans ce pèlerinage, une quête moderne des « amis de Dorothy » pour notre Cité d’Émeraude personnelle, fait entrer Tuer le bon gay dans une catégorie de la littérature gay qui sera toujours intemporelle et résonnera avec ses lecteurs.

Buck Jones (Babelio)

Belle promesse, chouette lecture. Allez-y parce que plus grand chose du genre ne vit encore, de gauchement élégant, proche, écorché, foutraque témoignage des plaisirs, amours et enfers, dans la littérature gay.

Paltamayox (Twitter)

Donnez votre avis

Vous l’avez lu ? Vous avez aimé ? Aidez à sa promotion en donnant votre avis sur votre site de commande de livres préférés (Amazon, Place des libraires, Decitre…) et sur Babelio. Merci à vous !